QUELS SONT LES 4 COMBUSTIBLES POUR LES POÊLES ET FOYERS?

Bois, granules, gaz naturel ou propane, le choix du combustible peut peser dans la balance quand vient le temps d’acheter ou de changer d’appareil de chauffage. Quels sont les avantages des uns par rapport aux autres, c’est ce que nous allons voir.

—Notre ressource : Mme Lyne Brunelle, directrice des comptes majeurs

LE GAZ, LE SAUVEUR DES GENS TROP OCCUPÉS!
Vous êtes de ceux et celles qui courent après leur temps. Après le boulot, vous arrivez trop fatigué à la maison pour même songer à vous allumer un bon feu de foyer. Qu’à cela ne tienne. Le gaz peut devenir le complice idéal de votre détente. Vite fait, bien fait!

Imaginez-vous confortablement installé dans votre divan les pieds croisés sur la table du salon. Puis, vous appuyez simplement sur le bouton d’allumage de votre télécommande et POUF ! un beau feu qui vous permet d’admirer une splendide flamme apparait. Le scénario vous plait? Éviiiidemment… Ah! Vous désirez diminuer la chaleur ambiante? Faites-le facilement grâce à votre télécommande.

Si vous êtes de ceux qui aiment laisser danser la flamme toute la soirée, il y a un appareil qui peut combler votre désir, également. Vous voyez. Il y a de nombreux modèles présentant différentes fonctionnalités pour tous les goûts. N’hésitez pas à communiquer avec un de nos conseillers pour lui expliquer votre besoin. Il se fera un plaisir de vous présenter les différents modèles et leurs particularités.

Maintenant, voyons voir lequel du gaz naturel ou propane vous convient.

Le gaz naturel
Pour pouvoir utiliser le gaz naturel, il doit y avoir des infrastructures souterraines installées dans votre secteur. Pour le savoir, vous pouvez communiquer avec Gaz Métro, désormais appelé Énergir. Mais vous le savez peut-être déjà par l’entremise de certains voisins déjà branchés.

Ainsi, si tel est le cas, il ne vous reste qu’à demander à Énergir de procéder aux installations nécessaires qui vous permettront par la suite d’installer votre appareil. À noter que si aucune installation n’est présente, les coûts pour faire passer une ligne souterraine peuvent être dispendieux. Toutefois, si vous songez installer plus d’un appareil au gaz naturel, des subventions sont disponibles.

Le gaz propane
Lorsqu’il n’y a pas d’infrastructure de gaz naturel dans votre secteur, vous devez vous tourner vers le gaz propane et louer et faire installer une bombonne sur votre terrain.

Évidemment, comme pour tout appareil de chauffage, foyer, poêle ou fournaise (bois, gaz naturel, gaz propane et autre combustible), il est important de faire installer votre appareil par des techniciens certifiés par l’Association des professionnels du chauffage (APC) et l’Association canadienne du gaz (ACG). C’est votre vie et celle de ceux que vous aimez qui sont en jeu. Il ne faut pas négliger cet aspect.

Il est également important que vous sachiez que toute réparation d’un appareil chauffant au gaz naturel ou propane doit être effectuée uniquement par un entrepreneur spécialisé dans le domaine.

Les granules
La première information que vous devez prendre en considération sur le granulé de bois, c’est qu’il est fabriqué à partir de sciure de bois comprimé, ce qui fait dire qu’on récupère un déchet dont il aurait fallu se départir sinon. De plus, au contraire de ce que certains peuvent croire, le granulé ne contient ni agents de liaison ni additifs. C’est la résine (lignine contenue dans les essences de bois résineux) qui joue le rôle d’agent liant ce qui confère au granulé une plus grande stabilité, une combustion propre et un rendement thermique supérieur. De plus, contenant moins d’humidité que le bois, le granulé présente un caractère énergétique très intéressant.

Financièrement parlant, le granulé est un combustible peu onéreux. Vendus en sac, il est facile à transporter et vous pouvez vous en procurer dans la majorité des quincailleries. Les sacs de granules se rangent aisément et ne salissent pas l’endroit où vous les entreposez, comme peut le faire le bois. Toutefois, il est important de le ranger dans un endroit sec.

Le bois
Le bois, c’est le combustible des puristes! Qui ne rêve pas d’un magnifique feu naturel! Chaque feu est différent et beau. Maintenir sa belle flamme fait partie du plaisir des inconditionnels qui apprécient également de le regarder pendant plusieurs heures… Évidemment, il y a des inconvénients. Il faut entreposer le bois, ce qui n’est pas toujours simple, car ça prend de l’huile de bras. Et il faut prévoir les réserves pour l’hiver donc l’entreposer dans un endroit sec et sa manipulation crée des saletés qu’il faut nettoyer au balai par la suite. Mais rien n’arrête un puriste amoureux de la flamme originelle.

Les bûches classiques offrent une bonne combustion si le bois est sec et non pollué. Par ailleurs, elles présentent un pouvoir calorifique différent en fonction du type d’essence choisie. Les bûches de noyer et de chêne offrent une valeur calorique de 29 millions de BTU par corde. Les bûches d’érable, 28 millions et l’hêtre 26 millions de BTU par corde. C’est ainsi les essences de bois que nous vous recommandons d’utiliser pour les appareils à double combustion contrôlée. Plus la capacité BTU est élevée meilleure sera la performance calorifique. Et nous ne le répéterons jamais assez, il est primordial que les bûches soient vraiment sèches pour offrir une performance optimale.

Nous avons réalisé un blogue sur les essences de bois et leurs propriétés. Ne manquez pas de le lire, car il contient des informations importantes pour vous aider à faire le bon choix.

Vous avez une question. Appelez-nous. Les poêles et les foyers, c’est notre quotidien et on en sait long sur le sujet, sans prétention. Au prochain billet.

Chaque projet est source d’inspiration pour Lyne qui se fait un défi de trouver le petit je-ne-sais-quoi qui fera dire WOW! à chacun de ses clients. Les voir satisfaits et heureux de leur acquisition, c’est ce qui la nourrit.

Laisser un commentaire

*